Merci la grève ? [Mode PB]

Comme je vous le disais dans mon précédent billet, je devais faire ce matin, à l’aube, 2h30 de train, et 2h30 de train pour le retour ce soir, pour assister à une formation professionnelle.

648x415_aucun-train-deacutepart-gare-nice-rallie-instant-direct-capitale-ligure

Ma gynéco semblant ne pas aimer le train du tout pour les femmes enceintes – alors qu’il me semblait que c’était le mode de transport le plus conseillé, bref – je culpabilisais un peu de ce déplacement (suivi donc dès mardi prochain par d’autres pour nos vacances enchaînées par un de mes séjours pro habituels à Paris) …

Mardi soir, je reçois un gentil SMS de la SNCF m’informant que mon train aller est annulé à cause d’un « mouvement social interprofessionnel » … Allons donc … Comme je ne suis que très peu l’actualité (pas bien je sais), je ne savais pas qu’aujourd’hui jeudi était jour de grève nationale …

En me connectant, comme conseillé, sur leur site, je vois qu’on me conseille gentiment – toujours – de reporter mon voyage à une date ultérieure … Mais la formation à laquelle je dois assister n’est prévue que pour ce jour-là !

J’ai bien sûr la possibilité d’y aller en voiture, pour un trajet un peu plus court (deux heures environ – oui je suis dans une région où il n’y a pas – encore – de lignes TGV) … Mais j’ai décidé d’y voir un signe pour ne pas bouger du tout et préserver mon petit trésor, étant un peu échaudée donc par ces contractions que je ressens régulièrement

J’ai ainsi annulé, avec un peu de culpabilité, ma formation … Hier soir, je culpabilisais encore un peu, car, évidemment, je n’ai pas eu de contractions du tout hier ! Par contre, je ne regrette pas du tout aujourd’hui, car mon Mari a eu de gros bouchons pour aller à son travail ce matin (à 20 minutes pourtant seulement de chez nous), a priori à cause de la grève. J’aurais donc probablement galéré en voiture pour accéder au lieu de la formation, situé en plein centre-ville de la cité phocéenne.

Alors, merci la grève ou pas ? #sncfànousdevousfaireaimerletrain 😉

Je m’interroge tout de même : à partir de quand dans votre grossesse limitez-vous vos trajets ? Et quel moyen de transport privilégiez-vous ?

Braxton-Hicks [Mode PB]

[Un billet de pregnant-bitch un peu inquiète et qui n’a pas l’air de profiter aujourd’hui … désolée …]

Je dois me rendre à l’évidence, j’ai régulièrement des contractions non douloureuses depuis déjà un moment … Je trouve ça très tôt dans la grossesse pour les ressentir aussi bien (24 SA aujourd’hui) … Peut-être est-ce accru car c’est une deuxième grossesse ?

En tout cas, je ressens clairement ces contractions quasiment quotidiennement, quelques-unes d’affilée sur une durée limitée, et notamment le soir quand je suis allongée devant la télé, ou même dans mon lit. Je trouve ça curieux ! Mais j’ai épluché un peu l’internet mondial (en évitant Doctissim*, promis), et cela semble coller : elles peuvent survenir même au repos, et s’arrêtent quand vous changez de position ou d’activité (je confirme).

On remercie donc le Docteur Braxton Hicks qui a diagnostiqué et expliqué ce type de contractions en 1872 déjà !

A priori, elles n’ont aucun effet sur mon col car il était « parfait » selon ma gynéco lors de la dernière consultation jeudi dernier … Et puis je sens vraiment franchement notre petit loustic bouger à présent (même mon Mari le sent et on commence à voir mon ventre se déformer – instant guimauve, pardon) … Alors j’essaie de rester sereine, mais j’attends quand même avec hâte chaque rendez-vous de contrôle …

En plus, je vais beaucoup bouger ces deux prochaines semaines : 5h de train en tout dans la journée jeudi pour le boulot, 1h30 d’avion + 2h de voiture mardi prochain pour les vacances, 5h de train dans 12 jours pour le retour qui me conduit directement à Paris pour trois jours de boulot intense, puis avion pour rentrer chez moi bien sûr … Ça a tout de même un peu effrayé ma gynéco qui me revoit donc le lendemain de mon retour, soit trois semaines seulement après le dernier rendez-vous (au lieu d’un mois donc en temps normal) …

Je vais essayer de me reposer pendant les vacances, où H. sera chouchouté par ses grands-parents (nous aussi, d’ailleurs), mais je me connais : j’ai quand même du mal à rester sans m’activer bien longtemps …

H. étant né à 37 SA (sans raison particulière a priori), j’ai dans un coin de ma tête la crainte que le petit frère soit encore plus pressé que lui … J’essaie de ne pas y penser, mais bon, vous commencez à me connaître … 🙂

Evidemment, je prends tous les témoignages (et astuces) de copinautes qui ont ressenti assez tôt ces contractions et n’ont pas accouché prématurément (pas avant 37 SA donc) !

A l’usagère de la ligne 13 … [Mode PB]

… qui m’a gentiment laissé sa place assise ce matin, parce que je suis « enceinte » et que j’ai pris sur moi pour demander en marmonnant une place (pas la force de rester debout à l’entrée du wagon bondé), je voulais te remercier encore …

Et surtout, je voulais te dire que j’espère ne pas t’avoir fait mal, si par le plus grand des hasards tu aurais donné n’importe quoi pour être à ma place …Pardon …

Promis, ce n’était que ce matin, car je ne suis à présent plus qu’une visiteuse de passage à Paris

Par contre, à toutes les usagères de la ligne 13 qui m’ont laissé leur place assise il y a deux ans, entre janvier et avril, sur mon trajet quotidien, je voulais m’excuser pour la même raison, au cas où … Et à tous les usagers d’ailleurs (n’oublions jamais nos hommes dans les parcours PMA) !

Et, à toutes les usagères enceintes à qui j’ai laissé ma place ou que j’ai vu demander une place, il y a trois et quatre ans, quand c’est moi qui rêvais d’être à votre place, promis je ne vous en veux pas … J’ai peut être, à l’époque, sur le coup, grimacé, parce que la douleur était trop forte, parfois, mais vraiment, je ne vous en veux pas …

#teamligne13 #pmetteunjourpmettetoujours

P.S. : et si tu as vu une grimace de douleur sur mon visage en passant à la station Duroc, ne t’inquiète pas, ce n’était pas le changement 4-13 à Montparnasse qui m’avait donné des contractions, mais c’est juste que Duroc restera à jamais « ma » station, et que je crois que la nostalgie de Paris ne me quittera jamais …

Ces jeudis-là [Mode PB]

Ces jeudis-là, où nous avons rendez-vous avec toi, sont marqués religieusement dans mon agenda …

Ces jeudis-là, depuis le premier il y a déjà seize semaines où tu n’étais qu’un tout petit point clignotant, je les attends des semaines à l’avance, en comptant chaque jour …

Ces jeudis-là, je compte chaque heure qui nous sépare du rendez-vous …

La veille de ces jeudis-là, je passe en général une nuit un peu agitée, mélange de stress et d’excitation …

Ces jeudis-là, je prends un chouette petit-déjeuner, par exemple brioche et carrés de chocolat au lait ce matin …

Ces jeudis-là, je mets mes bijoux porte-bonheur : la montre offerte par mes parents pour ma thèse, le collier de mon diplôme d’ingénieur, la gourmette d’H., la bague-cadeau de naissance, les perles d’oreille du mariage et bien sûr la bague de fiançailles et l’alliance – qui ne me quittent jamais de toute façon …

Ces jeudis-là, je choisis avec encore plus de soin que d’habitude ma tenue et mon maquillage …

Ces jeudis-là, je savoure chaque seconde d’échographie où l’on apprend que tout va bien : surtout aujourd’hui, pour l’écho dite morphologique à 22 SA + 2, où tu as été regardé sous toutes les coutures, en faisant criser la gynéco car tu remuais sans cesse, comme ton grand frère à son époque …

Ces jeudis-là, j’ai du mal à atterrir l’après-midi, je me sens comme vidée et pourtant si pleine à la fois …

Ces jeudis-là, je fais attention à cacher mon bidon naissant quand il y a des PMettes dans la salle d’attente, comme aujourd’hui, et je leur envoie plein de bonnes ondes, comme autant de bouteilles à la mer …

Ces jeudis-là, je ne peux m’empêcher de penser à vous toutes, qui attendez encore, et vous souhaite de vivre autant de merveilleux jeudis que nous en ce moment …

A mi-chemin [Mode PB]

Voilà, il semblerait que depuis la fin de la semaine dernière, nous ayons déjà parcouru la moitié de cette grossesse (même un peu plus en SA car 21 SA + 6 aujourd’hui) …

Déjà !

Seulement ?

Et oui, ces deux sensations contradictoires ne me quittent pas : l’impatiente invétérée que je suis trouve que ce n’est pas grand chose, que ça n’avance pas vite et qu’il faut encore attendre pour se lancer dans les chouettes préparatifs, par exemple …

Mais, la fille raisonnable qu’il y a aussi en moi (si, si, je vous assure) est bien obligée de s’avouer que ça s’accélère pas mal tout de même, ces dernières semaines … Et surtout, elle sait qu’elle sera nostalgique plus tard de tous ces moments qu’elle trouvait avancer trop lentement …

Par exemple, je repense déjà parfois avec émotion au test de grossesse positif, un peu gâché par les sombres événements de Paris la veille – il faut bien l’avouer … Mais tout de même, cette incrédulité qui m’a saisie (rappelez-vous, j’avais eu des symptômes contradictoires et n’y croyais vraiment pas), suivie de cette fébrilité folle, teintée de peur bien sûr, qui sait si nous la revivrons un jour ? L’attente des résultats des prises de sang, le scrutage intensif de nichons des premières semaines, les premières échos, même les premières nausées ! Après coup, une fois que l’on sait que tout va bien, il est si doux de repenser à ces moments …

Bref, de façon plus factuelle, nous avons l’écho morphologique dans trois petits jours, ce jeudi, et espérons bien sûr que tout aille vraiment bien.

Je pense que mon bidon est quand même bien sorti (compte-tenu de ma morphologie hein, ce n’est vraiment pas fou fou pour l’instant) … Je n’ai par contre pris qu’environ deux kilos pour l’instant (contre presque six pour H. au même stade ! – avec un poids de départ identique). Là aussi, l’anorexique à peine cachée en moi le dispute à la future maman inquiète : c’est cool de prendre peu pour l’instant, mais est-ce que cela ne signifie pas que je ne mange pas assez, ou pas assez bien, pour le petit gars qui a besoin de bien grandir en moi ? Enfin, nous verrons bien jeudi déjà s’il est dans les courbes …

Je pense bien sentir ses mouvements, mais c’est un peu la période bâtarde je trouve pour moi : je ne sens plus les « petites bulles » du début (car je suppose que l’utérus se modifie et le fœtus s’éloigne un peu de la surface), et on est loin encore des coups bien francs qui font bouger le ventre …

Voilà, vous commencez à me connaitre, tout en contradictions … 🙂

Quoiqu’il en soit, le temps fait son oeuvre, inexorablement, et je me délecte à l’avance de cette deuxième moitié qui commence …

Le prénom [Mode PB]

Titre* et sujet de billet honteusement piqués à Mlle K. … Désolée ! En plus, je vais redire peu ou prou la même chose, forcément …

Maintenant que nous savons que nous allons accueillir un deuxième petit gars, nous pouvons commencer à réfléchir au prénom … Et nous n’avons aucune idée pour un prénom de garçon …

Par contre, nous avons quelques critères :

  • surtout pas de prénom composé car j’en porte un et je n’aime vraiment pas …
  • éviter les prénoms les plus courants ces dernières années, nous ne voulons pas que nos enfants aient plusieurs homonymes dans leurs classes … et puis aussi, on aime croire qu’on ne fait pas tout comme tout le monde (alors que c’est absolument faux dans les grandes lignes – mais j’en reparlerai),
  • j’aimerais un prénom qui ait une « signification », lié à une oeuvre quelconque ou à un personnage, réel ou fictif, qu’on aime bien,
  • et j’aimerais un prénom qui aille bien avec celui de H. … Mais ça veut tout dire et rien dire à la fois !

J’en ai déjà parlé ici, H. a un prénom d’empereur romain : nous aimons l’antiquité et la mythologie (bon et la fantasy aussi, mais “Frodon” ou « Garion » c’est un peu dur à porter lol), nous avions donc réfléchi aux prénoms les plus évidents de ces périodes, mais Ulysse, Achille ou Agamemnon c’était un peu rude …

Alors nous avions pensé à l’empire romain et avions parcouru toute la liste des empereurs : il y en a peu des portables, finalement, je trouve, et là nous avons eu l’illumination. Cerise sur le gâteau, en se renseignant sur l’empereur en question, nous avons découvert que ce fût l’un des plus humains de tous, et du coup l’étymologie de ce prénom est vraiment très “gratifiante” (critère important aussi).

D’ailleurs, j’ai re-parcouru la liste il y a quelques jours, juste pour voir, et aucun autre ne me plaît … Je parcours dans ma tête les prénoms mythologiques les plus connus, mais franchement, aucun ne passe vraiment lol …

Donc, retour à la case départ : il faudra chercher ailleurs cette fois-ci … Alors, je me balade le nez au vent et les oreilles bien ouvertes en espérant tomber sur LE prénom qui va bien …

C’est tellement crucial un prénom, on le porte toute notre vie … C’est une des premières choses que l’on « donne » de nous quand on rencontre quelqu’un … J’espère que H. aimera bien son prénom plus tard (et qu’il n’en aura pas trop marre de répéter « ******* avec un H au début » lol) … En tout cas, nous, on trouve que ce prénom lui va à la perfection … mais c’est peut-être toujours le cas ?

Allez, on a encore quelques mois, on va y arriver ! 🙂

Et vous, où puisez-vous l’inspiration pour les prénoms de vos enfants (déjà nés ou à venir) ?

* : « Le prénom » est aussi le titre d’une pièce de théâtre adaptée en film il y a quelques années, que je vous conseille absolument, on passe un très bon moment. Le film est avec Patrick Bruel et l’excellente Valérie Benguigui, partie bien trop tôt, cruelle loterie de la vie … 

le-prenom-25-04-2012-2-g

Je renonce … aux nouvelles collections

Normalement, au début des nouvelles collections automne et printemps de mes marques fétiches, je commence à fureter et à repérer une ou deux pièces à mettre sur ma wish-list (oui seulement une ou deux, fashion mais pas -trop – victim, vous vous souvenez ?) …

Et là forcément je suis bloquée cette année. Pour la meilleure des raisons !

Mais c’est un fait, je suis vraiment bloquée cette fois-ci, même pour les soldes d’été, vu que je serai enceinte de 8 mois (ou tout juste accouchée si le petit frère est aussi pressé que H.) …

Bon pour H., d’ailleurs, j’avais accouché début mai, mais fin juin j’avais encore les trois kilos qui s’accrochaient depuis le retour à la maison, donc je n’avais pas acheté non plus pendant les soldes, mais avais grappillé deux-trois trucs en août dans les « fins de série » …

Bref, je partage quand même aujourd’hui deux coups de cœur avec vous :

  • la collection capsule J Brand x Comptoir des Cotonniers, collaboration entre une de mes marques fétiches donc, et J Brand qui est une super marque de jeans hors de prix :

visuel-left

30528

C’est simple, j’aime tout, surtout la veste et la robe-chemise en jean clair … Bon c’est vraiment très cher hein, et je doute qu’il en reste pour les soldes, donc pas trop de regret de ce côté-là …

g-3612302812907-1_slim-5-poches

J’ai déjà plusieurs pantalons Monoprix, et je trouve qu’ils sont très bien coupés et confortables à porter, même lorsqu’ils sont slims …

En tout cas, j’ai des envies de printemps pour ma garde-robe, c’est clair ! 🙂

Je sais que certaines femmes achètent quand même des fringues pendant leur grossesse, pour « après », mais ma confiance en moi ne doit pas être assez grande pour cela lol …

Et vous, avez-vous déjà fait des repérages dans les nouvelles collections ?