C1 – J7

Non, ne partez pas en courant, ce n’est pas le premier cycle d’essais pour notre troisième enfant ! 🙂

C’est par contre mon premier cycle après la pose d’un stérilet au cuivre, donc je fais un premier petit bilan …

Ma gynéco chérie me l’a posé à J5 de mon précédent cycle, j’avais lu ici et là que la pose pouvait être assez douloureuse, et même conduire à des malaises, mais je n’ai absolument rien senti. Je ne sais pas si c’est une question de « constitution », ou si j’ai eu la chance de tomber à chaque fois sur un praticien très doux, mais je n’avais rien senti non plus lors de mes deux hystéro-machin-truc …

Par contre, dans les 36h qui ont suivi la pose, j’ai ressenti quelques douleurs de règles, des sortes de mini-contractions de l’utérus donc, je suppose que tout ce beau monde « faisait connaissance », disons … J’étais en fin de règles au moment de la pose, et j’ai eu des spottings pendant une bonne semaine, bien plus longtemps donc que lors d’un cycle « classique » (bon appétit bien sûr !), mais j’imagine que là aussi c’est normal.

RAS jusqu’au J1 suivant bien sûr, que j’appréhendais un peu car on m’avait prévenu également que le stérilet au cuivre pouvait entraîner des règles très hémorragiques, et je suis déjà bien lotie de ce côté-là (depuis la naissance d’H. donc, vu qu’avant pilule et OPK – bref) … Et bien franchement je n’ai pas vu de différence, les deux premiers jours n’ont pas été plus sanglants que d’habitude, et après ça a diminué vite comme à l’accoutumée (j’espère vraiment que vous êtes en train de manger !).

Bon j’ai eu un cycle de 27 jours seulement, mais je ne sais pas si c’est dû au stérilet. Evidemment je préférerais des cycles un poil plus longs pour avoir l’impression d’être un peu tranquille entre deux, mais je ne vais pas me plaindre d’avoir des cycles parfaitement réguliers maintenant vu mon historique, n’est-ce-pas ?

Voilà, l’expérience est donc plutôt positive pour l’instant ! J’imagine que si j’avais du avoir des gros désagréments, je les aurais déjà eus …

Ah et sinon, ça fait un peu bizarre de ne pas « avoir à gérer » sa contraception, c’est-à-dire de ne pas avoir à prendre une pilule tous les jours ou de mettre une capote à chaque câlin … 😉

Prochaine étape par contre, la cup ! Je vous raconterai aussi, vous avez hâte, hein ? 🙂

L’échappée belle – Carte Postale #12

Mercredi dernier, nous avons fait un truc complètement foufou avec mon Mari : nous sommes allés au cinéma en pleine journée !

Petit J. était en adaptation chez sa nounou (snif – mais tout se passe très bien), et mon Mari a des jours de congés à écouler avant la fin de l’année, donc nous sommes allés à la séance de 10h40. Le truc surréaliste, non ? Nous étions d’ailleurs les deux seuls spectateurs !

Nous avons vu « Les animaux fantastiques », le premier opus du prequel d’Harry Potter, et c’était franchement génial (enfin ça donne surtout super envie de voir la suite).

Le cinéma où nous sommes allés, tout récent et proposant des séances en VO (très rares dans notre région), se trouve dans un nouveau centre commercial à côté de chez moi, ouvert depuis un peu plus d’an, où je n’avais pas encore eu l’occasion d’aller. C’est un centre commercial « à ciel ouvert », très agréable (Polygone Riviera s’il y a des copinautes du coin qui passent par ici), et j’y ai retrouvé avec très grand plaisir un ami très cher à mon cœur depuis notre époque londonienne, il y a sept ans, et perdu de vue depuis notre départ de Paris :

IMG_20161207_132356.jpg

Cette sortie nous a fait un bien fou, nous avons tellement apprécié que nous remettons ça demain, pour le nouveau Star Wars ! 😉

A mon empêcheur de tourner en rond … [Mode MILK]

Mon petit J., il y a un an jour pour jour nous t’apercevions clairement pour la première fois, tout petit haricot au cœur battant …

Mon petit J., aujourd’hui tu as cinq mois, déjà …

Cinq mois que tu remplis notre vie avec tes sourires perpétuels, tes gazouillis de plus en plus forts et nombreux, tes joues rondes et tes yeux-qui-rigolent-avant-la-bouche, tes belles siestes et tes nuits (presque) parfaites …

Cinq mois que tu fais le bonheur de ton grand frère H., qui n’arrête pas avec ses « bébé J. » par-ci, « c’est mon bébé » par-là … et cinq mois évidemment qu’il se met parfois dans des états pas possibles, parce qu’il faut partager l’attention de SES parents avec toi …

Et environ quatre mois que tes repas ne sont vraiment pas une partie de plaisir, ni pour toi de toute évidence, ni pour tes parents désemparés …

J’en ai déjà parlé ici, et grâce à la poudre magique d’une copinaute, ta Maman – et uniquement elle – arrive à peu près à te faire boire tes biberons, mais parfois en ayant l’impression de te forcer et jusqu’à ce que nous finissions en pleurs tous les deux … ce qui n’arrange certes pas les choses, je te l’accorde …

Il faudra bien que tu manges avec d’autres, car tu as commencé jeudi à aller quelques heures chez ta nounou, avec un petit pincement au cœur pour ta Maman bien sûr …

Tu as commencé les purées de légumes et de fruits il y a un mois, et on ne peut pas dire non plus que ça se passe bien … Tu as en plus été encore bien encombré ces deux dernières semaines et tu as forcément encore moins bien mangé qu’à l’accoutumée, et tu as donc perdu un peu de poids (bon tu restes joliment rond avec tes 7,200 kgs et 65 cms à la visite des cinq mois jeudi) …

Alors aurais-tu un appétit de moineau ?

Ou sommes-nous passés complètement à côté de quelque chose – gros reflux, problème d’oralité, allergie au lait de vache ?

Allons-nous nous battre toute ton enfance pour te faire manger ?

Nous sommes désemparés aussi car ton comportement est l’exact opposé de celui de ton frère, qui nous a donc habitué à boire chacun de ses biberons d’une traite jusqu’à la dernière goutte et à chouiner entre chaque cuillerée de purée car nous n’allions jamais assez vite …

Mon petit J., j’espère que cela va vite s’arranger, mais d’ici là, ou si ça ne s’arrange jamais vraiment, tu sais que, comme je te le dis déjà souvent, je ne lâcherai rien et je ferai de mon mieux pour que tu ailles aussi bien que possible …