L’abonnée absente

Voilà, voilà, quatre semaines sans écrire … une sorte de traversée du désert bloguesque, mais pas que, malheureusement …

Je croule sous le boulot depuis mi mai, et cela ne va pas en s’arrangeant pour l’instant, je dois donc travailler un peu tous les soirs, et souvent le vendredi (mon jour de 4/5ème), en plus de journées de travail intenses donc. Cela s’accompagne bien sûr de culpabilité par rapport à mes deux loustics, ah, l’éternel dilemme des mamans qui aiment leur travail et leurs enfants … 😉

Et notre empêcheur de tourner en rond préféré, j’ai nommé Mister J., 11 mois (déjà !) au compteur, et 4 dents 1/2, nous a fait une belle rechute de son reflux interne, a priori, qui nous a littéralement pourri toutes nos soirées et une partie de nos nuits depuis mi-avril, et qui nous a bien inquiété bien sûr … Nous avons changé son traitement et arrêté complètement le lait de vache, et, bien que j’aie peur de l’écrire et que cela nous porte la poisse, la situation semble largement s’améliorer depuis une petite semaine … à suivre …

Pourtant, pendant le mois écoulé depuis mon dernier article, il y a eu une chouette fête d’anniversaire pour mon grand H., avec une quinzaine d’enfants et une trentaine d’adultes, bien trop de cadeaux et un gâteau arc-en-ciel bien plus beau à l’intérieur qu’à l’extérieur :

IMG_20170607_111411.jpg

Il y a eu ma troisième (déjà !) fête des mères, qui, je le sais bien, n’est qu’une invention commerciale, mais qui me fait réaliser à chaque fois la chance que nous avons de les avoir …

2017 - 1 (1)

Il y a aussi l’été qui s’installe tranquillement par chez nous, avec des déjeuners à rallonge sur notre terrasse avec nos potes, des sessions plage et des ploufs dans notre belle piscine gonflable …

Sans titre.png

Et il y a eu surtout cinq jours passés chez mes parents sur notre île de beauté, dans ma ville pour toujours, où, malgré une chouette maladie généralisée à toute la famille (je vous laisse imaginer lol), j’ai profité de chacun de mes pas sur Ses vieux pavés, que je n’avais pas foulés depuis octobre, et réalisé, comme toujours, que j’étais « chaque fois plus proche d’Elle » *, ma petite ville coincée entre la mer et la montagne, où je ne connais plus personne mais où chaque lieu est associé à un souvenir ou à une personne …

IMG_20170607_142815

Et voir avec émotion ma vieille poupée être utilisée à nouveau … ❤

Voilà, je suis navrée d’être moins présente ici et sur vos blogs, mais j’espère que vous allez toutes et tous aussi bien que possible … à bientôt ! 🙂

* : éclectisme musical quand tu nous tiens, cette référence vient de la chanson « Mon petit pays » des Fréro Delavega, que j’ai découverte avec émotion récemment alors qu’ils sont aux antipodes de mes goûts musicaux habituels … Ils y évoquent leur amour pour leur région natale, Bordeaux et ses environs – le début du clip se déroule d’ailleurs dans Bordeaux la Magnifique …

« Ouais la vie nous sépare mais je te vois ouais
Chaque fois plus proche de moi
Des heures, des jours, des mois je ne sais pas
Si loin de moi t’es toujours là »