Le deuxième grand méchant loup ? [Mode PB]

Et bien, toujours pas ! 😉

Mardi avait lieu la consultation obligatoire d’anesthésie à l’hôpital. Le fameux jour des 37 SA donc … Souvenez-vous, en prenant le rendez-vous, j’étais quasiment persuadée de ne pas pouvoir y assister et d’être en train d’accoucher à la place … Et bien non, j’ai pu y aller, et nous voici deux jours plus tard, et toujours rien ! Bon, j’arrête de vous bassiner avec ça, mais franchement, je n’en reviens pas lol …

Bref, je ne savais pas trop à quoi m’attendre de ce rendez-vous, je sais bien qu’en général ils sont expédiés en cinq minutes, et qu’on n’y apprend pas grand-chose.

Et bien non, j’ai été vraiment satisfaite de ce rendez-vous. Le médecin qui m’a reçue m’a posé toutes sortes de questions, il a écouté attentivement le récit de mon expérience plus que mitigée de la péridurale pour la naissance d’H., et ne m’a pas ri au nez lorsque je lui ai dit que, du coup, je serais ravie si j’arrivais à m’en passer : « bien évidement, il n’y a aucune obligation Madame, les femmes ont accouché sans péridurale pendant des siècles » … « Fair enough » comme disent nos amis – ou pas – les anglais (non je ne vais pas vous faire une analyse sur le Brexit lol) …

Il a examiné mon dos et a compris tout de suite pourquoi la péridurale avait été difficile à poser et pourquoi elle n’avait marché que d’un côté au début, pour H., alors qu’à l’époque, lors de cette consultation d’anesthésie à Necker, le médecin que j’avais vu n’avait émis aucun commentaire en ce sens. Mais moi, je sais bien qu’il est tout pourri, mon dos ! 😦 Elle n’est pas impossible à poser, mais je suis clairement dans les dos « difficiles », pour lui …

Donc, en résumé, et le plus important pour moi : aucune raison pour une césarienne d’emblée a priori (il a mentionné cela spontanément, pas suite à l’une de mes questions, ce que j’ai apprécié), on me laisse essayer sans péridurale si je le veux, tant que tout se déroule « correctement » … S’il y a le moindre problème, vu mon utérus cicatriciel, le corps médical reprend le contrôle et j’obéis … Ce que je trouve tout à fait logique ! Last but not least, s’il faut basculer sur une césarienne et que la péridurale n’a pas été posée, ce ne sera pas une anesthésie générale mais une rachis-anesthésie, qui se pose en quelques minutes, donc sans danger …

Cerise sur le gâteau, l’infirmière qui m’a ensuite fait la prise de sang pour le bilan sanguin était adorable et a pris le temps de papoter un petit moment avec moi de choses et d’autres … Avec donc la gynéco que j’ai vue pour la consultation du huitième mois, je suis pour l’instant très satisfaite du contact avec le corps médical de ma maternité. Pendant mon hospitalisation, à part une autre gynéco du service que j’avais trouvée très sèche, je n’ai rien à dire non plus sur le staff … Espérons que ce soit pareil pour l’accouchement et le séjour après la naissance !

Bref, donc, pour l’instant, et si tout va bien le jour J, la question qui reste est : vais-je réussir à maîtriser la douleur ? 😉

Le dernier mois c’est le dernier jour ? [Mode PB]

Voilà, je n’en reviens pas trop quand même, mais il semblerait que le loustic soit finalement moins pressé que son grand frère … 37 SA aujourd’hui et rien à déclarer pour l’instant, alors que H. naissait à ce terme à 13h18, après la perte des eaux à 3h du matin …

Je vous avoue avoir été sur le qui-vive cette nuit lors de mes (nombreux) passages aux toilettes … 😉

Après la petite frayeur il y a deux mois, je donc ravie d’avoir atteint ce stade rassurant (et familier pour nous donc) de la trente huitième semaine. Maintenant, advienne que pourra !

Comme je vous le disais hier, tant qu’à faire, nous aimerions que le bébé ne naisse pas pendant l’absence de son grand frère, alors je reste encore bien au repos cette semaine, et après je compte arrêter le spasfon et avoir un peu plus d’activité, c’est-à-dire marche et baignade.

Je suis soulagée quand même d’être arrivée aux 37 SA, je vais apprécier je pense de ne plus me dire à chaque symptôme ou manifestation bizarre de mon corps « oh non, je vais accoucher, c’est trop tôt etc » …Et je profite avec grand plaisir, pour ces derniers instants, des bons coups de pieds et/ou de mains de mon loustic, et de mon profil dans le miroir (ben oui avec un ventre rond, mes fesses paraissent moins rebondies, j’adore) … 🙂

Et du coup, j’ai enfin fait LA valise hier ! J’avais commencé à trier les petits habits en fin de semaine dernière (avec la larme à l’œil de revoir les premiers habits de H., et la confirmation que nous en avons bien trop en naissance et 1 mois – ah les grands-mères et la tatie trop gaga !), et, comme prévu, j’ai fait les lessives dimanche une fois sure que mon Mari était bien dans l’avion lol.

IMG_20160628_105742

Mon sac-à-langer adoré acheté pour H. (Marc by Marc Jacobs – petite folie d’une ex-PMette et ex-blogueuse mode – mais en soldes, faut pas pousser) va servir de sac pour la salle de naissance, et sinon j’ai rempli ma valise taille cabine de petites pochettes bien pratiques, comme à mon habitude (une pour les carrés de coton, une autre pour les coussinets d’allaitement, etc), pour moi de fringues confortables-mais-pas-trop-moches, et pouvant cacher un ventre vide mais encore gonflé, et de ses premiers petits habits bien sûr.

Pour l’instant, j’ai prévu du taille naissance pour le début (H. flottait dans la majorité de ses habits taille naissance), mais si je n’ai pas accouché dans deux semaines disons, je compte remplacer par du 1 mois … C’est un vrai casse-tête ça ! (mais certes un casse-tête de très-très-riche)

J’ai également fait une liste des choses à mettre dans la valise à la dernière minute (oui je suis une psychopathe), pour éviter de réfléchir, à 3h du matin par exemple, à ce qu’il manque, genre les produits de toilette dont je me sers tous les jours, mon masque de nuit et mes boules quiès, un chargeur de portable …

Allez, maintenant, je crois pouvoir dire que nous sommes prêts ! 😉

Ouf ! (Carte postale #6)

Voilà, mon Mari est rentré hier à l’heure dite, et je n’ai pas accouché sans Lui !

Nous sommes quand même bien soulagés, il ne l’avait pas trop montré (voire pas du tout – ce qui m’avait légèrement énervée, bref), mais il m’a avoué en arrivant hier qu’il a quand même eu bien peur de rater ça lol …

Mon week-end en solo est malgré tout vite passé, j’ai été très raisonnable et ne suis sortie que rapidement samedi, et j’ai alterné entre mon lit et là :

IMG_20160517_102824.jpg

Il y a pire vous en conviendrez !

Je rentre en plus aujourd’hui dans le neuvième mois, et serai demain à 37 SA. Nous sommes donc tout à fait soulagés : la peur de la prématurité est derrière nous !

Néanmoins, comme j’en veux toujours plus, je trouve que, quitte à être arrivés jusque là, ce serait top si notre loustic attendait le retour de son grand frère samedi avant de pointer le bout de son nez car nous pourrions ainsi profiter de notre semaine en amoureux avec mon Mari (déjà un resto hier soir, youhou !), et je pense que ce n’est pas idéal si le grand frère revient dans sa maison et y trouve un bébé tout frais (le passage « aller voir maman et le bébé à la maternité » me semble important) …

Bon, spéciale dédicace à Mlle K, mon beau-père, qui ramène H. samedi donc, reste jusqu’à lundi, peut-être pouvons-nous également éviter de rentrer en travail lorsqu’il est là* ?

Comment ça, je suis trop exigeante ? 😉

* : bon, pour H., j’ai commencé par perdre les eaux, alors si ça devait commencer de la même manière, cette exigence-ci n’a plus trop lieu d’être, vu qu’il faut aller directement à la maternité dans ce cas-là …

Les vaisseaux du cœur – Benoîte Groult

La romancière et journaliste Benoîte Groult est morte lundi dernier à l’âge fort honorable de 96 ans, dans sa villa au bord de la mer, pas très loin de chez moi …

Je n’ai lu qu’un seul livre d’elle : Les vaisseaux du cœur, sorti en 1988. C’est un des romans préférés de ma mère, et elle me l’a conseillé il y a bien longtemps déjà, j’ai du le lire pour la première fois il y a une quinzaine d’années …

IMG_20160624_113613

Si je n’ai lu qu’un seul livre d’elle, ce n’est pas qu’il était moyen, c’est au contraire que je l’ai trouvé remarquable, et qu’il m’a marqué à jamais. C’est une règle tacite (et surement stupide) que j’emploie avec les quelques livres que je vénère : par la suite, je n’en lis pas d’autres du même auteur, par peur d’être déçue (je n’ai ainsi lu aucun autre roman de Romain Gary à part Les Cerfs-volants, mon oeuvre favorite-pour-toujours – j’en reparlerai) …

Bref, je me permets du coup de vous conseiller vivement cette magnifique histoire d’amour de toute une vie entre deux personnes si différentes, qui n’ont jamais vécu ensemble et qui se sont contentées, en une quarantaine d’années, de quelques jours par-ci par-là passés ensemble – à faire l’amour, principalement … Et pourtant, il y a tellement plus que le sexe dans ce bouquin …

George et Gauvain* …

« En deuil d’un homme avec lequel je n’aurai jamais passé Noël. Et pourtant dans un mois, je vais passer mon premier Noël sans lui. »

* : George est la fille et Gauvain le garçon … prénom qui lui va à la perfection, mais je vous laisse en juger …

Serrer les fesses … [Mode PB]

36 SA aujourd’hui … déjà huit semaines depuis mon hospitalisation et mon arrêt de travail … Je mentirais en disant que c’est passé lentement, car franchement, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, et c’est avec incrédulité que je regarde en arrière …

J’espère juste en avoir profité tout de même un petit peu, entre deux sessions de psychotage sur la fréquence de mes contractions, et ne pas regretter, plus tard, d’avoir souvent souhaité que les semaines avancent le plus vite possible pour passer les caps fatidiques de la prématurité …

Je sais bien que nous avons beaucoup de chance que le loustic soit encore au chaud, que s’il naissait maintenant il serait a priori tout à fait bien … mais, il faut qu’il reste encore au chaud au moins une petite semaine, car …

Mon Mari s’absente pour 48h ce week-end ! Ouais, la trop-bonne idée !

Bon, il ne part pas boire des bières avec ses potes à Dublin (ou toute autre ville propice à cette activité) : il accompagne H. chez ses parents pour une semaine, la nounou étant en vacances. Mon beau-père le ramènera le samedi suivant. Cela aurait été fatigant pour mon beau-père de faire les deux trajets, car, petite précision, c’est à l’autre bout de la France bien sûr, sur la côte basque, sinon ça aurait été moins drôle, n’est-ce-pas. 😉 Donc, nous avions décidé cela déjà il y a quelques mois … Je sais que cela fait très plaisir à mes beaux-parents et à ma belle-sœur de le garder sans nous (première fois aussi longtemps – il va me manquer en plus, l’asticot ! ) …

Vous dire que je ne suis pas sereine serait un doux euphémisme … Je sais que je ne devrais pas, mais je bloque complètement sur son absence et suis persuadée d’accoucher ce week-end … Ce n’est pas comme si, pour H., j’avais accouché à 37 SA tout pile, soit mardi prochain … Donc à deux-trois jours près, on est vraiment pas loin …

Ma sage-femme vient de m’examiner : a priori l’état de mon col est tout à fait normal pour mon terme et ne présage absolument pas d’une naissance prochaine, et la tête du bébé est loin d’appuyer dessus. Donc on va dire que je suis rassurée …

Ah ah ah, vous y avez cru, hein ? 🙂

En tout cas, je connais le programme de mon week-end : ne rien faire du tout, serrer les fesses et retenir mon souffle jusqu’à dimanche 16h ! Allez, faites-moi rêver avec votre programme pour ce week-end, que je vous souhaite plus dynamique et détendu …

Panic-list [Mode PB/MILK]

Pardonnez-moi d’avance pour ce pêle-mêle pas très réjouissant de mes angoisses du moment (et qui concerne, bien évidemment, uniquement des problèmes de très-riches) …

  • J’ai eu pas mal de contractions hier en fin de journée, vais-je tenir jusqu’aux 37 SA réglementaires, dans deux semaines pile ?
  • Et surtout, ne vais-je pas accoucher toute seule le week-end du 24-26 juin, lorsque mon Mari sera chez ses parents, à l’autre bout de la France, pour y laisser H. pour une semaine ?
  • H. sera-t-il bien chez ses grands-parents, et comment se passera le trajet retour, seul avec son grand-père ?
  • Vais-je accoucher par voie basse cette fois-ci ?
  • Quelles conséquences aura la petite dilatation des reins de notre trésor ?
  • Vais-je réussir à allaiter cette fois-ci ?
  • Comment H. va-t-il réagir à l’arrivée du petit frère ?
  • Comment va-t-on gérer la fatigue du début à cause des nuits hachées ?
  • Va-t-on réussir à gérer deux enfants en bas âge ?
  • Va-t-on aimer autant le petit frère ?
  • Vais-je m’en sortir toute seule la journée avec le bébé (mon Mari ne travaillait pas à la naissance de H., jusqu’à ses trois mois environ) ?
  • Vais-je retrouver mon corps « d’avant » rapidement (il paraît que c’est plus dur après une deuxième grossesse) ?

panique

Bon, sur ce, je retourne respirer un bon coup sur mon lit … 😉

H. a décidé pour nous … [Mode PB/MILK]

Comme je vous le disais récemment, avec cette histoire de MAP légère, nous avions mis en stand-by les jolis préparatifs pour l’arrivée de notre deuxième loustic …

Nous pensions basculer H. dans son lit de grand cette semaine, car nous avions peur qu’il dorme moins bien, et que cela me fatigue … Je suis aujourd’hui à 34 SA, c’est donc un beau cap de passé (mais évidemment on ne lâche rien avant trois semaines pour les 37 SA), alors cela nous semblait être ok.

Et finalement, H. a décidé pour nous … Cela fait déjà un bon moment qu’il adore se coucher « pour de faux » dans notre lit, en pleine journée, juste pour s’amuser, mais quand même avec son doudou et sa tétine, en rabattant bien le drap sur lui et en nous demandant de sortir et de fermer la porte de la chambre. Mercredi dernier, il a fait ça le soir, juste avant l’heure du coucher, et nous n’avons pas réussi à le faire sortir pour le mettre dans son petit lit … « Gros dodo grand lit » « Gros dodo grand lit » … Mon Mari a enfilé son costume de super-bricoleur et a monté son lit de grand en 30 minutes chrono (saluons là encore la qualité de la marque du lit que nous avons choisi – mais pris d’occasion) …

IMG_20160602_150126

Voilà, voilà … Il s’y est couché sans broncher, avec grand plaisir même, et a fait une nuit parfaite comme à son habitude. Le matin, il nous attendait sagement dedans en nous appelant, comme avant (nous lui avions expliqué qu’il ne fallait pas descendre tout seul du lit mais nous appeler). Depuis, rien à déclarer : nuits inchangées, et l’épreuve de la sieste est passée sans encombre ce week-end (il nous appelle également quand il est réveillé et ne se lève pas pour jouer) …

De mon côté, je me demande où est passé mon petit bébé … Ah, attendez, on me dit qu’a priori je vais en avoir un autre très bientôt … 😉

Du coup, nous avons pu préparer LA chambre dans la foulée …

IMG_20160603_095919

Bon, elle va peut-être évoluer un peu bientôt car nous venons d’avoir l’accord de la copropriété pour l’agrandir un chouïa en prenant sur le balcon (elle est quand même bien petite en l’état actuel). Cela permettrait d’ajouter un beau placard et environ deux mètres carrés supplémentaires à gauche de la commode. A suivre …

Nous craignions aussi un petit peu la réaction d’H. en voyant la chambre prête, et surtout son ancien petit lit et sa commode, mais il n’a pas eu l’air perturbé : « gros dodo bébé », « attend bébé » … A voir quand le nouvel habitant sera vraiment là ! 😉

Bien sûr, par précaution encore, les deux tiroirs de la commode réservés aux habits du loustic sont vides pour l’instant : nous-ne-sommes-pas-prêts ! 🙂