Cher Naruto,

Maintenant je sais pourquoi nous t’avons trouvé dans notre jardin, ce jeudi 4 septembre 2008 …

Je me suis longtemps demandé (toujours cet esprit cartésien) pourquoi, alors que nous avions évoqué à plusieurs reprises l’idée de prendre un chat (je les adore mais Lui en avait un peu peur) mais que nous ne nous étions jamais décidés (souvent absents etc.), tu avais atterri dans notre jardin, minuscule boule de poils roux, tout maigrichon et affamé, et pourquoi, malgré toutes nos recherches dans le voisinage, nous n’avons jamais trouvé d’où tu venais …

Ah nous avons essayé de résister, tu ne t’en souviens surement pas : « on le laisse pas rentrer à l’intérieur », « il fait ses besoins dehors, pas besoin de litière », « on lui donne juste un peu de lait et quelques restes mais on lui achète pas de croquettes », « bon on lui laisse l’accès à la maison quand on est là mais sinon non », « bon il faut lui acheter à manger là », « ah tiens il pleut beaucoup ces jours-ci, il vaut mieux lui mettre une litière à l’intérieur », « bon allez on n’a qu’à le laisser rentrer la nuit aussi, il fait froid maintenant, c’est l’hiver », « ah il dort dans notre lit toutes les nuits en fait » …

Et voilà, en l’histoire de quelques semaines, l’affaire était pliée … Tu n’as jamais eu l’air de regretter ton choix, pourtant nous t’en avons fait voir de toutes les couleurs : un déménagement à Londres pour 10 mois seulement (avec un trajet d’une journée et deux apparts différents sur place), puis déménagement à Paris (3 apparts différents en 4 ans), et retour depuis un an dans la ville où nous t’avions trouvé (avec deux apparts différents mais là promis ça devrait s’arrêter pour un bon bout de temps), et bien sûr l’arrivée d’un bébé qui réclame toute notre attention …

Depuis, nos amis disent que j’ai piégé mon Mari en t’achetant et en te mettant volontairement dans notre jardin, genre « oh mais regarde le pauvre il est perdu, il est trop mignon » …

Je jure que c’est faux en rigolant, mais je sais maintenant, au fond de moi, pourquoi les choses se sont passées comme ça : tu nous as choisis, ce jeudi de septembre, car tu savais que nous allions avoir besoin de toi à un moment donné de nos vies …

Tu nous as tellement apporté pendant toutes ces années, mais surtout entre début 2012 et septembre 2013, lorsque nos vies ont été comme en suspens, nous retenions notre souffle, mais toi tu nous regardais toujours aussi calmement, de tes yeux oranges, en ronronnant si fort et en jouant ton rôle d’éternel pot de colle …

Cliché n’est-ce-pas ? Le chat de la PMette …

Et alors ! Je ne ressens aucune honte à te remercier, Naruto, et à te souhaiter une vie très longue encore, maintenant que H. est là et que vous regarder jouer ensemble déjà me fait souvent monter les larmes aux yeux d’émotion …

Ta reconnaissante amie,

MA.

P.S. : je sais que Lui se joint à moi pour te remercier, car tu t’en es sans doute aperçu aussi, mais je pense qu’Il t’aime encore plus que moi, depuis le tout début … ❤

IMAG0051

Publicités

3 réflexions sur “Cher Naruto,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s