H. et la question qui tue [Mode MILK]

« Maman, pourquoi hier j’ai vu quelqu’un qui dormait dans la rue ? »

H., deux ans et huit mois … 😞

Nous étions à la maison et nous faisions tout à fait autre chose évidemment, donc cela veut dire qu’il a enregistré l’image dans sa tête et l’a « traitée » pendant va savoir combien de temps (il dit « hier » pour tout ce qui est dans le passé) … Cela serre vraiment le cÅ“ur pour le coup …

Évidemment, comme la chose est « banale » pour nous, je suis incapable de me souvenir quand nous avons vu un sdf dormir dans la rue pour la dernière fois … C’est peut-être cela le plus triste …

Nous lui avons expliqué tant bien que mal que certaines personnes n’avaient pas de travail et donc plus d’argent pour payer leur maison, et qu’elles étaient obligées de dormir dans la rue … Que c’était très triste et que parfois on pouvait essayer de les aider …

Il m’a posé la question un matin puis a demandé une nouvelle fois dans l’après midi, je pense qu’on va y avoir droit encore …

Je sais bien que ce n’est que le début des questions délicates mais, comme mon mari a dit ensuite, on pensait qu’on avait un peu de répit et que ça ne venait pas si tôt …

Ça pique bien les yeux en tout cas … 😦

Si vous avez des clés pour répondre à ce type de questions, je suis preneuse …

Publicités
Posté dans H.

30 réflexions sur “H. et la question qui tue [Mode MILK]

  1. Aïe … ici, nous avons plutôt l’avantage d’être épargné coté sdf et FeuFolet ne parle pas encore assez bien pour nous poser ce genre de colle … et je pense que ce sera plus facile de répondre à ds questions sur, par exemple, le vieux fou du village 😉
    Bon courage pour la phase des questions délicates

    Aimé par 1 personne

    1. On habite en plein centre-ville d’une ville de taille moyenne dans le sud-est, alors il y en a quand même un peu, principalement dans les rues où l’on passe au moins une fois par jour …
      Merci mais je pense que la phase des questions délicates ne s’arrête jamais vraiment …

      J'aime

  2. On a eu le droit une fois au sdf pointé du doigt en disant « oh maman un pauvre! » La honte… Le mien est plus grand donc on est honnête avec lui au lui explique au plus simple et le plus franchement possible. On va rarement « en ville » du coup il n’est pas encore « blasé »….

    Aimé par 3 people

    1. Ah oui les questions en face de la personne concernée c’est le niveau au-dessus ça ! 😦
      H. n’a que 2 ans et 8 mois mais on essaie de lui parler de tout et de répondre clairement à chacune de ses questions, sans mentir mais parfois en choisissant l’explication « courte » bien sûr, il ne faut pas le perdre encore plus …
      Malheureusement je pense qu’il sera vite blasé en effet car on habite en plein centre-ville et passons donc tous les jours devant des personnes qui font la manche, et parfois qui « dorment », donc … 😦

      J'aime

      1. Je pense que Maxélie n’a pas du trop rigoler sur le coup lol.
        Moi clairement j’ai eu du mal à garder une voix assurée alors que j’essayais de lui répondre … 😦 Mais ce n’est que le début c’est clair pour ce genre de questions …
        Bises, j’attends une petite info de ta part (cf. mon dernier mail) … 🙂

        J'aime

  3. Pas vraiment de conseil, ici c’est le décès de mon papa, arrivé il y a 10ans, ça le questionne souvent de pas avoir de papy de mon côté, ou il est pourquoi il est mort. Expliqué avec des mots simples, encore et encore …

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui je suppose que les questions sur la mort vont bientôt arriver aussi …
      H. a tous ses grand-parents, et mon Mari et moi n’avons plus les nôtres depuis longtemps, alors nous sommes « Ã  égalité » là-dessus, donc pour l’instant les questions sur ce thème ne sont pas encore venus …
      Je sais qu’il y a des livres adaptés sur le sujet …

      J'aime

    1. Oui tu as raison, les questions devant la personne concernée cela ne doit pas être agréable du tout … Néanmoins, ça me contrarie un peu aussi de me dire qu’il a ressassé l’image dans sa tête pendant un petit moment avant de formuler sa question … 😦

      J'aime

  4. Je n’ai pas hâte de vivre ces questionnements difficiles…mais c’est comme ça qu’ils grandissent, se construisent, et découvrent le monde dans lequel ils vivent. As tu pensé à le rassurer, en ce qui concerne votre situation? Je ne sais pas comment tu pourrais tourner le truc, mais en lui disant que vous vous faites tout pour que ça n’arrive pas, qu’il est en sécurité. Parfois les enfants extrapolent vite…

    Aimé par 1 personne

      1. J’y ai pensé parce que mon neveu, a dit à ma soeur, sur le même sujet, « Et nous un jour aussi on devra vivre sur un trottoir ? » On se rends pas toujours compte de ce que leur petite tête peut produire comme angoisse!
        Je suis sure que tu vas savoir trouver les bons mots pour l’apaiser 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Oh ton pauvre neveu, c’est clair que je reste souvent abasourdie par les raisonnements que peut tenir mon H. à son âge … Je pense que c’était juste de la non-objectivité maternelle, mais je pense surtout qu’on sous-estime souvent les enfants en fait. Merci encore en tout cas !

        Aimé par 1 personne

      3. Parce que certaines hcoses nous paraissent logiques aussi, on ne s’imagine pas finir à la rue, parce qu’on a un métier, une famille qui pourra nous aider, on connait l’état de nos finances etc etc….l’enfant ne connait pas, et dans son monde de bisounours il pense qu’on est tous égaux, donc si lui, pourquoi pas eux?
        Ils sont tellement désarmant parfois…
        Des bises!

        Aimé par 1 personne

  5. Je suis un blog dont la maman aide un centre de réfugiés. Elle y amène ses enfants. J’ai une copine qui fait énormément de bénévolat (croix rouge etc …) et sa fille a d’elle même décidé de couper ses long cheveux pour en faire don à un organisme qui fabrique des perruques pour les personnes en chimio. (la gamine est en primaire genre CE1). ça m’a donné envie de m’investir dès que les garçons seront gérables et en âge de m’accompagner. Leur apprendre, leur expliquer et surtout leur apprendre qu’il y a des solutions et qu’on peut aider. En attendant expliquer simplement sans édulcorer. C’est dure, ça fait mal mais se dire que plus tard on leur apprendra les solutions.

    Aimé par 2 people

    1. C’est précisément le sens de ce que je voulais dire… Si j’étais maman, je crois que j’essayerais autant que possible de répondre par des actes à ce genre de question, pas uniquement par des mots.

      Aimé par 1 personne

      1. Tu as raison Julys ! Bon là la question est arrivée « out of nowhere » alors que nous étions à la maison, donc je ne pouvais pas faire plus que de tenter de lui expliquer …
        Mais j’avais déjà remarqué qu’il regardait d’un air perplexe les gens qui font la manche dans notre ville, et je me suis déjà demandé s’il fallait leur donner un petit quelque chose devant lui ou pas … J’ai peur de le traumatiser encore plus … 2 ans et 8 mois c’est encore tout petit … 😦 Alors je sais pas, je verrai la prochaine fois que j’y suis confrontée (très vite malheureusement car nous habitons en plein centre-ville …
        J’espère que tu vas bien, des bises …

        J'aime

      2. En tout cas c’est bouleversant de savoir qu’un enfant peut être aussi ému par ce qui devient presque habituel pour nous autres adultes…
        Je ne pense pas que cela le traumatisera. Au contraire !! Le voir sans ne rien pouvoir faire semble déjà le traumatiser… Donc peut-être que ça lui donnera l’impression d’avoir vraiment aidé ? En tout cas, il est trop chou ton petit bonhomme !! 😊

        Aimé par 1 personne

      3. Oui tu as raison Julys, je vais voir comment agir là-dessus.
        Et oui c’est bouleversant, je n’en menais clairement pas large (bon je suis assez émotive mais quand même 🙂 )

        J'aime

    2. Tout à fait d’accord avec toi, il faudrait aider à notre niveau dès qu’on peut … Bon là il a 2 ans et 8 mois, ça semble tellement jeune pour être confronté à de telles situations … 😦
      Mais j’avais déjà remarqué qu’il regardait d’un air perplexe les gens qui font la manche dans notre ville, et je me suis déjà demandé s’il fallait leur donner un petit quelque chose devant lui ou pas … J’ai peur de le traumatiser encore plus …

      J'aime

  6. Oh ben oui, pour le coup, il ne vous a pas laissé de répit. Le mien à 3ans et 1 mois n’a jamais remarqué les SDF mais je m’attend à ce genre de questions et j’avoue que je ne sais pas trop quoi répondre. Ta réponse me semble déjà bien.

    Aimé par 1 personne

    1. Ouais clairement pas de répit lol … Et il m’a redemandé ce matin, le pauvre ! Nous étions dans la rue, il n’y avait personne « qui dormait » mais il me semble probable que ce soit à l’endroit où il l’a vu la dernière fois … 😦

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s