DPA-Day [PB vs. MILK]

Toujours cette ambivalence qui ne me quitte pas : le regret du ventre rond contre la sensation agréable de retrouver son corps, d’être plus à l’aise …

Ambivalence accrue ces derniers jours, à l’approche de ma DPA, qui était donc pour aujourd’hui (41 SA – oublions le casse-tête de l’année bissextile qui la mettait à demain) …

Beaucoup d’émotions, de sentiments contradictoires ces derniers jours, quelques larmes qui coulent, à cause de la fatigue surement, des hormones, encore, peut-être …

Le bonheur immense de regarder J. dans son transat, de plus en plus rond chaque jour (vive le triple menton lol), de sentir son odeur dans ses petits cheveux quand il s’endort sur moi, le bonheur aussi – surtout ? – de voir H. s’intéresser à lui, lui faire des bisous et des caresses, et le bonheur égoïste de le voir nous réclamer plus de câlins depuis que son petit frère est là …

Et puis la nostalgie, donc, le ventre rond, les mouvements du loustic, les échographies mensuelles où on s’en prend plein les mirettes, et même le test de grossesse positif, les taux rassurants … Ces décharges d’émotion, je vous les souhaite à toutes, bien sûr, mais je ne peux également m’empêcher de me demander : les ressentirai-je à nouveau un jour ?

En plus, il y a toujours, sous-jacente, cette question : pourquoi je n’arrive pas à conduire une grossesse à terme ? Bien sûr, mes bébés sont en parfaite santé, ces quelques semaines restantes ne servent qu’à les peaufiner, mais, tout de même, j’ai comme l’impression que l’on me vole ces trois-quatre semaines de cette parenthèse incroyable dans la vie qu’est une grossesse …

Bref, il y a quand même, aussi, la sensation agréable d’être « libérée » (délivrée ?), de ne plus avoir à faire attention à son ventre, de ne plus compter ces contractions tout de même bien flippantes que j’ai eues depuis le sixième mois, de ne plus être essoufflée après avoir monté une volée de marches …

Et le bonheur de pouvoir manger à nouveau tout ce que l’on veut, et surtout des sushis ! Je ne résiste pas d’ailleurs à ce petit clin d’œil, voici mon premier repas de retour à la maison :

IMG_20160706_135330

😉

Voilà, vous me connaissez, j’ai parfois un peu de mal à appliquer ce joli précepte « vivre chaque jour comme le dernier« , mais promis, j’essaie … J’espère que vous y arrivez un peu également … ❤

Publicités

23 réflexions sur “DPA-Day [PB vs. MILK]

  1. Et comment tu trouves le temps de nous écrire encore régulièrement ? Même pas commencé mon récit d’accouchement ici. Sinon petite Ourse s’arrondit également, ça passe si vite.
    Je ne suis pas encore nostalgique de mon ventre mais je savoure comme toi le retour à un corps normal ! Bon il me reste un bon bout de bidou mais au moins je vois mes pieds.
    Et sinon pour ma part aucune envie de recommencer. La fatigue, la jalousie de la grande… Ça me vaccine !

    Aimé par 4 people

    1. Je n’ai aucun mérite pour trouver du temps pour moi : J. est adorable et très facile à vivre …
      C’est clair que retrouver son corps c’est jouissif …
      Pour ce qui est de recommencer un jour, c’est clair que les désagréments « dernier trimestre au repos, accouchement et suites de couches pas idylliques, deux petits à gérer » sont bien présents à l’esprit là … Alors, rien n’est moins sûr non plus …

      Aimé par 1 personne

  2. C’est amusant, moi passé les 37SA (bon, 38, c’est encore mieux), j’ai hâte d’accoucher, de retrouver mon corp, ect. Et si j’ai aussi parfois la nostalgie du ventre rond, je n’ai jamais regretté de ne pas atteindre les 41SA …
    Bon, je sais aussi que à priori, je rempilerais un jour, mais pas tout de suite, hein, deux en moins de deux ans, c’est suffisamment de boulot 😉

    Aimé par 2 people

  3. Je comprends cette ambivalence . Une grossesse dure 9 mois plein et c’est normal que tu te sentes amputée d’une partie et c’est généralement la partie où on en peut plus et on a hâte d’expulser le locataire. Du coup on  moins de nostalgie je présumes .
    Réjouis toi tu évites les vergetures (échappées pour le 1er sorti à 39 sa mais apparues pour le second sorti à 40 et quelques 😢) . Des bisous à toi et tes hommes 😘

    Aimé par 2 people

    1. Oui je sais bien que c’est la partie où on en a marre … Et cela me permet en effet de « gagner » quelques kilos, et zéro vergetures à déclarer ici … Désolée pour les tiennes … 😦
      Bises à toi et tes trois hommes aussi !

      J'aime

  4. Je comprends tout à fait cette ambivalence…pour moi ça date le 1er mais je me rappelle me suprendre souvent à me caresser le ventre alors que mon fils était né et bien et bel la.je ressens un vide immense dans mon ventre , des fois j oubliais qu’il n’était plus dedans mais bel et bien présent…
    Et sinon jadoooooooore les sushis et ça commence déjà à me manquer! Kiss 😍😍😍😘😙😚😚

    Aimé par 2 people

    1. Oui le ventre rond c’est vraiment ambivalent : il me manque, mais en même temps qu’est ce que j’apprécie de retrouver mon corps dans le miroir un peu plus chaque matin …
      Désolée pour les sushis lol ! Bises, j’espère que vous allez tous bien là-dedans. 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Tu m’étonnes, avec les nausées du premier trimestre, c’est clair que j’avais pas envie de sushis non plus … Mais c’est vite revenu. 😉
        Bon courage !

        J'aime

  5. On parle de grossesses de 41 sa mais finalement ce n’est qu’une norme à laquelle les médecins se réfèrent pour déclencher ou non l’accouchement. Ils te disent bien que les bébés peuvent arriver quand ils veulent à 37 sa. Certaines accouchent à 41 sa (et trouvent le temps long), d’autres à 37 sa. A chacune son corps, chacune son bébé, il n’y a rien qui cloche chez toi!

    Aimé par 2 people

    1. Merci pour ton commentaire adorable et déculpabilisant … Je sais bien tout ça, mais j’aime bien me torturer moi-même, tu sais … 😉
      J’espère que tout va bien pour vous et que vous profitez de votre puce … Gros bisous …

      Aimé par 1 personne

  6. Je te comprends, j’ai ressenti exactement la même chose après la naissance de ma fille. Je suis dans la dernière ligne droite pour ma 2nde grossesse et j’essaie de profiter un peu pcq je sais qu’après ça va me manquer de ne plus sentir mon bébé bouger même si j’ai aussi hâte de reprendre possession de mon corps (manger ce que je veux, boire un verre de vin de temps en temps, faire du sport, me soigner quand je suis malade et… MAIGRIR!!!…).
    Bref, je crois que ta réaction est normale et je vois que d’autres ont ressenti la même chose ,
    Et je te le redis: tu te débrouilles très bien.
    C’est marrant moi aussi ce sont les sushis qui me manquent et aussi les huitres belon avec un verre de vin blanc frais. J’ai déjà repéré où en trouver sur le marché près de chez moi.

    Aimé par 2 people

    1. Merci pour ton commentaire ! Je sais bien que nous ressentons toutes cette ambivalence … Il faut en effet essayer de profiter un max de la grossesse, puis se concentrer sur le positif : le bébé adorable dans nos bras, toutes les choses « interdites » que l’on peut faire à nouveau, et le corps qui reprend « forme humaine ». 😉
      C’était vraiment les sushis qui me manquaient le plus, puis les Monaco (bière grenadine limonade), les steaks tartare et les œufs coulants …
      Bises et bonne fin de grossesse.

      J'aime

  7. Je te comprends bien, c’est difficile d’être dans le présent. Pour ma part, je m’étonne de pas être nostalgique de la grossesse. je suis plutôt au contraire très contente de reprendre mon corps en main. Par contre c’est sur que je me demande déjà si j’en connaitrais une nouvelle et que j’en ai très très envie même si pas tout de suite biensur. ça marque un parcours un pma même si le mien n était pas très long…pleins de bonnes choses à vous 4 !

    Aimé par 2 people

    1. Vraiment très difficile d’être dans le présent, oui …
      C’est vrai que reprendre son corps en main c’est jouissif.
      Bien sûr qu’un parcours en PMA ça marque, même « court », dès la naissance d’Hadrien nous pensions avec mon mari au deuxième, avec une appréhension … Je te souhaite évidemment la famille que tu désires ! Bises.

      J'aime

  8. Ca m’a fait du bien de lire ton article alors que j’entre dans la 38eme semaine et que je me demande quand elle se décidera… Je commence à être impatiente (alors qu’elle a largement le temps). Du coup, ton article me rappelle de profiter de cette fin de grossesse. Et tes bébés sont parfaits ma jolie, ne culpabilise pas d’accoucher tôt. Parfois, le dépassement de terme pose aussi des problèmes tu sais !
    Tu me fais envie avec tes sushis ! 😉
    Plein de bisous

    Aimé par 2 people

    1. C’est normal de commencer à s’impatienter, vous avez hâte de la grande rencontre ! Et je suppose que tu as des petits désagréments de fin de grossesse … Mais c’est vrai qu’il faut profiter aussi !
      Bon tu as raison, mes bébés sont parfaits. 😉
      Désolée pour les sushis, mais tu pourras en manger bientôt ! Bises et bonne fin de grossesse ma belle …

      J'aime

    1. Bienvenue ici ! Oui lors de mes grossesses, de temps en temps, je mange des makis ou california sans poisson cru, mais quand même ce que je préfère c’est le saumon cru … Ce n’est que quelques mois à tenir, et pour la très bonne cause ! 😉

      Aimé par 1 personne

  9. c’est toi qui l’a fait ce sushi? attend mon petit, entre antiboises faut qu’on se le dise… tu connais sushi spirit a antibes? c’est le meilleur des meilleurs. voilà je me tais 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s