Des biberons et des feuilles de chou …

J’y ai pourtant cru, sur les trois ou quatre premiers essais … Il me semble bien qu’il a attrapé mon téton, pour deux ou trois succions, à chaque fois, chose que son grand frère n’a jamais réussi à faire …

Et puis, ça ne s’est pas reproduit … on voyait qu’il avait faim, qu’il cherchait mon sein, très vite il s’énervait, et finissait par se rendormir, épuisé … Exactement comme H., exactement ce que je redoutais …

Alors, moins de 24h après sa naissance, seule avec mon tout petit J. dans ma chambre d’hôpital, j’ai pris ma décision : il n’y aura pas d’allaitement, ce sera biberons !

Je ne voulais pas reproduire le même début de vie que pour H. : bouts de seins en silicone, tétées chaotiques, un bébé qui s’énerve et qui d’un coup se rendort, complètement épuisé, et surtout un bébé qui ne reprend pas de poids, voire qui continue à en perdre après la sortie de la maternité … Puis allaitement mixte, tirage de lait pendant que le Papa donne le biberon, même la nuit (nous avions tenu un mois comme cela) … Justement, avec l’aîné à gérer, cela me paraissait franchement impossible …

J. a donc commencé à prendre ses biberons, dizaine de millilitres par dizaine de millilitres, il n’a perdu que 120 grammes en tout par rapport à son poids de naissance, et, le jour où nous sommes sortis de la maternité, il stagnait par rapport à la veille, et dès son quatrième jour, il a commencé à prendre ses 30/40 grammes réglementaires par jour …

C’est donc déjà un beau pépère qui ne rentre plus dans ses vêtements taille naissance … Il est aussi très serein, et très éveillé entre chacune de ses siestes …

De mon côté, j’ai pris le traitement homéopathique prescrit dans ce cas-là (le traitement médicamenteux n’est plus recommandé du tout). J’ai franchement cru mourir le jour de la montée de lait, à J + 3, le jour où l’on est rentré à la maison … Les larmes ont coulé, à défaut du lait, très difficile à écouler vu comme ma poitrine était tendue …

La culpabilité était là, bien sûr, encore accentuée par cette impression de « gâchis » : j’avais du lait, mince, c’était juste mon bébé qui était trop petit et pas assez mûr pour téter correctement !

Alors, je me suis souvenue de ce remède de grand-mère : apposer des feuilles de chou, froides, sur chaque sein … Et en l’espace de 24h, moyennant quelques sessions sous la douche en essayant de faire sortir le maximum de lait, l’affaire était pliée : tout ce beau monde avait dégonflé …

feuille-de-chou

Bien sûr, une autre que moi aurait surement réussi là où je n’ai même pas essayé, cette fois-ci … Mais je dois me rendre à l’évidence de toute façon, le biberon me correspond mieux, cela fait des bébés bien plus calmes, et surtout, cela laisse la maman plus indépendante, notamment quand la famille est en visite pour trois semaines d’affilée après la naissance : à moi les petits tours en ville en solitaire pour n’importe quel prétexte, ou les corvées actives dans la maison pendant qu’une des grands-mères ou la tatie donne le biberon …

Et la médaille de « MILK indigne » est décernée à … 😉

Publicités

31 réflexions sur “Des biberons et des feuilles de chou …

  1. Dommage pour l’allaitement, mais il vaut mieux un biberon serein qu’un sein présenté avec stress et appréhension ^^.
    Moi, j’espère que n°2 tétera aussi bien que son frère (mais un peu moins longue les tétés, si possible)

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j’avoue qu’au bout de quelques essais de mise au sein, je commençais à appréhender et à stresser … Alors j’ai arrêté les frais.
      Je te souhaite un bel allaitement ! Je suppose que tu n’as toujours pas accouché ? 😉

      J'aime

      1. Merci ! Cela me semblait important en effet de ne pas oublier H. dans cette histoire, et donc de ne pas s’enliser dans un truc fatigant, chronophage et stressant, du moins au début … 😦

        Aimé par 1 personne

  2. Tu rigoles ou quoi ? Maman épanouie, bébé épanoui. T’as franchement envie de revivre l’enfer de l’allaitement de H ? Comme dit Margou, ta décision te permet d’assurer l’équilibre de la famille et ce n’est pas rien ! Et qui dit qu’une maman qui n’allaite pas est indigne ? J’en ai marre qu’on culpabilise les non allaitantes. Tu as fais le choix qui te co venait le mieux â toi et â J. , et cela ne peut qu’être que le meilleur.
    Â l’occasion, je serai preneuse d’un petit mail pour connaitre le prénom de J en entier. Je suis obsédée par les prénoms. Mais ne t’inquiète pas, aucun risque que je te le pique 😝

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je sais bien que cela ne fait pas de nous des mères indignes … Mais, dans un monde idéal, j’aurais préféré que mon bébé prenne le sein du premier coup, que les tétées se passent toutes très bien, que je n’ai pas de crevasses ou de douleur, et qu’il prenne du poids rapidement … Enfin, il paraît que le monde n’est pas idéal, n’est ce pas ? 😉
      Et c’est vrai que quand je vois J. tout serein et presque-tout rond, déjà, je ne regrette absolument pas …
      Je t’ai envoyé un mail ! Bises.

      Aimé par 1 personne

  3. Tu as essayé, c’est très bien. N’ai pas de regret, ça ne sert à rien, et encore moins de culpabilité, ça, tu en auras suffisamment sur tout un tas d’autres trucs :). Bienvenue à J, et félicitations encore pour votre jolie famille 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Alors moi qui suis une pro bib je ne te lancerai pas la pierre! L’allaitement et ses aliénations (oui je sais j’exagère, ne me linchez pas) très peu pour moi!

    Aimé par 1 personne

    1. Lol au moins ça a le mérite d’être clair. 😉
      C’est vrai que je suis très active et assez indépendante, peut-être qu’un vrai allaitement ne m’aurait finalement pas convenu …

      J'aime

  5. Si tu es une mauvaise mère, et bien moi je suis encore un cran haut dessus. Non seulement je n’ai pas allaité ma fille mais je n’ai même pas essayé. J’etais déjà assez inquiete de savoir si j’arriverais à gerer les taches indispensables (bain, pleurs, fatigue…)sans avoir à ajouter encore de la difficulté. Quant à sa petite soeur qui arrivera bientôt et bien ça sera la même chose…

    Je suis impressionnee par ta forme physique. Tu arrives à accueillir ta famille chez toi pdt 3 semaines avec un nourrisson qui ne fait probablement pas encore ses nuits et donc avec un sommeil haché. ..Moi j’etais une larve, un ami m’a dit après coup que je faisais franchement pitié.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est sûr que les biberons c’est bien plus simple, plus flexible et donc moins fatigant pour la maman.
      Les grand-parents et la tatie ne logent pas chez nous, donc c’est plus cool. Et du coup ils s’occupent bien du grand H., donc ça nous aide …
      Mais franchement, J. est tellement tranquille que je ne suis en effet pas fatiguée du tout. Je ne fais même que très rarement la sieste l’après-midi ! Il y a bien un biberon pour moi vers 2-3h du matin, mais une fois bu, il se rendort rapidement donc ça fait quand même un total d’heures de sommeil correct sur une nuit, je trouve …
      J’espère que ta grossesse se passe bien, bises.

      J'aime

  6. Je trouve que tu t en sors super bien !! Une « bonne » mère est justement une maman qui sait prendre la bonne décision pour l’équilibre de son bébé, sa famille, son couple et pour son équilibre personnel …la décision que tu as prise relative à l allaitement est la bonne car c’est la tienne.
    Comme marivalou, je n aime pas du tout la culpabilisation des non allaitante, chacun fait comme il peut/veut.
    Tu sembles en forme et sereine après l arrivée de ce petit deuxième… Ça sent le bonheur tout ça et c’est vraiment chouette !!!Des bisous

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que c’était ça : le compromis pour notre équilibre à tous, les petits comme les grands. 😉
      Oui je suis vraiment en forme, et on se sent très serein par rapport à J. Bon, tout n’est pas parfait hein, mon « en bas » est encore bien en chantier, donc des fois le moral n’est pas au beau fixe, mais je suppose que c’est normal, avec les hormones qui circulent encore un peu de toute façon …
      Bref, j’espère que tu vas bien, des bises …

      J'aime

  7. Coucou, ca y est moi aussi j ai accouché il y a une semaine, une petite fille M., qui me rend toute grenadine :-). Je suis en plein dans les premiers jours d’allaitement. C’est fou comme c’est exigeant. On progresse toutes les deux mais je ne sais pas encore dire si je vais y arriver. Effectivement elle a perdu bcp de poids (12%) le temps que j’ai ma montée laiteuse et là du coup les tétées sont hyper rapprochées jusqu’à ce qu’elle retrouve son poids de naissance. Je rêve parfois de lui donner un bib’ et de passer d’autres moments avec elle que en l’allaitant ! mais en même temps je sens que j’ai envie de m’accrocher encore un peu. Tout ça pour dire que je te comprends bien si j’avais un grand en plus, je ne sais pas comment je gérerais. On ne le dit pas assez mais c’est super dur les débuts d’allaitement et encore plus quand l’accouchement a été bien sportif (mon cas!).

    Aimé par 1 personne

  8. Je crois que la culpabilité va avec la maternité. Pourtant, tu peux être fière de toi et je sais que tu gères au mieux pour le confort et le bien être de tous!
    Plein de bisous, tu es une super Milk !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s