La culpabilité …

Il y a une semaine, je terminais le billet vous racontant mon hospitalisation par cette phrase « Il faut se rendre à l’évidence : je crois que je ne suis pas faite pour être « pleinement » enceinte » …

Je ne voulais pas heurter certaines copinautes, car je sais bien sûr qu’il y a des grossesses (et des conceptions !) bien plus délicates que les miennes : je suis enceinte pour la deuxième fois, naturellement cette fois-ci, je n’ai jamais fait de fausse couche, je n’ai pas été alitée pour ma première grossesse et ne le suis pas pour l’instant, et H. est né un peu en avance certes, mais allait parfaitement bien et n’a reçu aucun traitement particulier à sa naissance …

Là, nous avons eu cet épisode de contractions la semaine dernière, mais mon col n’avait pas bougé, je suis donc au repos mais a priori pas du tout en menace sévère, si je suis sérieuse, le petit loustic devrait rester au chaud encore un bon moment …

Néanmoins, à force d’entendre que des utérus très contractiles se voient souvent sur des femmes toniques et « sèches » comme moi (ma sage-femme à domicile me l’a encore dit à l’instant), je ne peux m’empêcher de culpabiliser …

Oui, il y a cinq ans, j’ai perdu quelques kilos – je n’étais pas grosse, mais des kilos s’étaient accumulés au cours de mes études et de mes premières années de vie professionnelle (le truc classique, quoi) … Je vous en ai déjà parlé, cela m’a pris comme une envie de pisser (désolée lol), et en moins de trois mois, ces kilos « en trop » se sont envolés, pour ne jamais revenir …

Depuis, je surveille ma ligne avec la plus grande attention … Bref, je ne vais pas vous réécrire mon article à ce sujet, mais il faut se rendre à l’évidence, et cela me fait du bien, je pense, d’être lucide à ce sujet, et donc de l’écrire ici : j’aime être mince et je compte le rester …

Je remercierai toujours notre Dr D. de m’avoir assuré, lors de notre premier rendez-vous, que ce régime, et ce contrôle alimentaire permanent, ne pouvait en aucun cas être à l’origine de cette aménorrhée secondaire très sévère à l’arrêt de la pilule, moins d’un an plus tard … Cela m’a aidé à ne pas culpabiliser pendant notre parcours PMA et à avancer vers notre H. … Mais franchement, il a été mignon, non ? Je suis à présent persuadée que c’est à cause de ça !

Et maintenant, il semble évident également que cela « gêne » mes petits trésors pour prendre leur aise au creux de moi … Ces abdos dont je suis si fière m’empêcheraient de mener mes grossesses à terme ?

La culpabilité n’en est que plus forte, bien sûr …

Pourtant, même en constatant tout cela à présent, après la PMA et ces grossesses un peu « bancales », je referais tout pareil : les kilos qui disparaissent sur la balance pendant que les muscles réapparaissent dans le miroir ; les fringues trop grandes et les nouvelles qu’on achète dans une taille dont on n’aurait jamais osé rêver ; le plaisir de manger de bons légumes et un beau gros dessert dans un même repas ; le joli bidon pendant les grossesses mais quasiment pas de gras ailleurs ; et parader autour de la piscine en maillot deux-pièces trois mois après la naissance d’H. lors d’un mariage (oui, narcissisme j’écris ton nom) …

Et la première chose que j’ai faite au réveil vendredi après mon retour chez moi a bien sûr été de monter sur ma chère balance, où j’ai été contente de constater que mon poids n’avait pas bougé depuis plus de deux semaines (et toujours pas à la dernière pesée lundi) …

Ah, c’est sans faim fin, n’est-ce-pas ? 😦

Mon Mari est tout mignon aussi, et me dit que c’est ma morphologie : j’ai une ceinture abdominale très « présente », même avec du gras par-dessus, mon utérus aurait du mal à beaucoup grossir … Mouais, je crois surtout que lui aussi me préfère largement comme je suis à présent …

Avez-vous des raisons supposées de culpabiliser vous aussi ? Allez, je vous laisse, je vais réfléchir à ce que je vais manger à midi … 🙂

Publicités

16 réflexions sur “La culpabilité …

  1. Contrôle alimentaire poussé à l’extrême quand j’étais ado… Il se pourrait que mes OMPK en soient le résultat, mais sans certitude. Et puis finalement, qu’est-ce que ça change ? Je me dis que ce qui est fait est fait. Mais bien sûr, il m’est déjà arrivé de culpabiliser… C’est à ce moment que me revient à l’esprit ce que mon cher papa dit toujours: il ne faut jamais culpabiliser un malade. J’étais malade à l’époque, je m’en suis sortie, hors de question que ce problème rajoute une couche à mes difficultés actuelles 🙂
    Bon repos en tout cas !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as bien raison de ne pas culpabiliser !
      Dans mon cas, c’est un peu différent, je continue à faire attention à ce que je mange, même enceinte, tout en me faisant plaisir très souvent bien sûr car je suis en même temps très gourmande …
      Merci pour ton passage ici, et je me permets d’espérer avec vous, « après la pluie, le beau temps » … 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai une amie petite et fine qui a rencontré une grossesse bien bien difficile à tel point qu’il lui est interdit de tenter un autre enfant. Et j’ai ma soeur grande mais si maigre qui a mis au monde ses 2 filles sans souci en prenant 20kg à chaque fois et en les reperdant. Alors l’explication morphologique mouais, c’est une parmi d’autres et à part te faire culpabiliser je vois pas trop l’intérêt de dire ça…

    Aimé par 1 personne

    1. C’est sûr que des filles très minces mènent des grossesses à terme très sereinement … Mais la différence avec moi justement c’est peut-être que je ne me laisse pas aller à prendre 20 kgs ? (5 kgs seulement pour l’instant) 😦
      Et par rapport à ton amie à qui on déconseille une autre grossesse, j’avoue que je me pose la question pour ce petit troisième, auquel je tiens malgré tout, qu’est ce que donnerait une troisième grossesse chez moi ? Enfin, d’abord, voyons comment se termine celle-ci !
      Je ne pense pas que le staff médical veuille me faire culpabiliser (enfin, je suis peut-être naïve), je crois juste que c’est la seule explication qu’ils aient pu me donner …
      J’espère que tu vas bien, bises.

      J'aime

  3. Je dois avoir un peu la même morphologie que toi, selon ce que tu décris et oui, on m’a aussi dit que cela pouvait entraîner un utérus contractile. Je me sens bien comme cela, moi aussi j’ai une certaine « fierté » quand on me dit qu’on ne dirait jamais que j’ai eu 2 enfants… Je ne fais pas de fixation sur mon alimentation, j’aime manger, mais pas n’importe quoi. Je n’ai jamais culpabilisé d’être ainsi par rapport à mes grossesses… Je me dis que je suis comme cela, la nature m’a faite comme cela, et cela va de pair avec un utérus contractile (et apparemment de petits bébés, 2.5 et 2.3kg…). Le principal est que tout le monde va bien et finalement, une naissance à 37 semaines et l’autre à 38, ce n’est pas si mal (bon, avec repos, repos et repos…!).
    Bonne fin de grossesse !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton message déculpabilisant !
      Bon ben, H. étant né à 37 SA (pour 2,6 kgs), je signe pour faire comme toi : 38 SA pour le deuxième ! 😉
      J’espère que tes deux amours vont bien … Bises.

      J'aime

  4. En même temps, je te comprends. Sana avoir atteint mon « graal » (j’aimerais 2 kg de moins sur la balance), j’ai la chance d’être plutôt mince sans faire d’effort alimentaire démesuré.Par contre, j’ai de la chance, ma prise de poids pendant la grossesse est toujours raisonnable alors que je mange pour deux, je porte bien la grossesse et je peux craner dans une robe en 38, 6 semaines après l’accouchement …
    Après, tant que tu es mince, sans devenir maigre, même avec une bonne ceinture abdominal et une surveillance alimentaire, je pense que ton dc avait quand même raison de te dire que ce n’est pas la cause principale de tes problèmes de fertilité, ni de prématurité ^^.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je trouve qu’il est important de se sentir bien dans son corps, et que ça nous aide à avancer dans la vie en général …
      Et peut-être Dr D. avait raison, oui, c’est sûr que je ne suis pas maigre, j’ai des « formes féminines là où il faut » lol, donc cela ne l’a jamais inquiété. C’est plus le contrôle alimentaire permanent (que ce soit dans la diète ou dans le plaisir) qui me fait me poser des questions … Mais bon, je ne me sens pas capable de changer cela, alors je compense en me reposant au maximum du coup pour cette grossesse-ci, pour garder mon trésor bien au chaud encore un bon moment … 🙂
      J’espère que tu vas bien et que tu te ménages un peu toi aussi !

      J'aime

  5. Coucou, je te comprends. je pense qu’on aime bien se trouver des explications mais je ne suis pas sûre qu’on puisse ! Moi aussi je suis une fille mince (36) et très sportive et pourtant je suis opk ce qui touche davantage les filles en surpoids…grrr
    de mon côté, J’ai un caractère anxieux et suis très mauvaise dormeuse. Je pense que ça n’a pas aidé dans mon parcours et j’ai beaucoup culpabilisé. j’aimerais toujours être plus équilibrée et zen. Je me dit que forcément ça serait plus accueillant pour un petit foetus… Mais au final y en a bien un qui a fini par s’installer dans mon bidon sans que je change alors j’essaie de me dire que je suis comme ça et que je changerais probablement pas de toutes façons. Regardes toutes les mannequins qui ont des enfants, y en a plein. Celle qui pose pour etam en est à son 5ème !!

    Aimé par 1 personne

    1. Bah j’avais été cataloguée OPK aussi, mais bon … Je sais que les médecins font plutôt la guerre aux filles en surpoids, mais je pense qu’aucun des deux extrêmes n’est bon …
      Lol merci pour l’info sur Natalia Vodianova, c’est sûr que ça fait relativiser. Mais je pense que les « stars » sont entourées et coachées, même nutritionnellement parlant, donc je ne m’inquiète pas trop pour leurs grossesses … 😉
      Dans ton cas, oui je suppose que l’anxiété n’est pas bénéfique dans un projet bébé, mais comme tu dis, ça fait partie de toi, et y en a un qui y a trouvé son compte, alors bon ! 🙂
      J’espère que tu vas bien, bises.

      J'aime

  6. J’ai beaucoup de choses à te dire… Et pour être franche, j’hésite même à te les dire de peur de te blesser un peu. Je t’écris un mail dès que possible. En résumé, il est possible que ce soit un peu des deux, â mon avis : une grossesse un peu difficile due en partie à ton contrôle alimentaire mais pas que. Peut être meme aurais tu vecu la même chose avec 10 kgs de plus. Mais dire que ca ne joue pas serait â mon sens se méprendre. Je crois que si j’avais medecin j’aurai écris une thèse sur le lien entre trouble alimentaire, fertilité et grossesse 😉 si tu veux bien que je t’écrive sur le sujet, je le ferai lorsque j’aurai un peu de temps. En attendant repose toi et prends soin de toi.

    Aimé par 1 personne

    1. N’hésite pas à m’écrire ! Je suis fascinée par ce sujet moi aussi. Tu ne me blesseras pas : je suis tout à fait lucide là dessus, sinon je n’aurais pas écrit d’articles à ce sujet … Merci pour ton commentaire et à bientôt !

      J'aime

  7. Je suis obèse et j’ai passé la moitié de ma grossesse clouée au lit avec des contractions aux 7 minutes en moyenne et 3 hospitalisations. Une fois j’ai entendu une sage-femme dire à ma voisine (hospitalisée pour la même raison) que c’était souvent le cas pour les femmes petites et minces. Puis quand elle est venue me voir, le discours était devenu qu’on ne connaissait pas les causes… du coup je trouve ça dommage de tenir ce discours aux femmes, surtout si ça les fait culpabiliser. Il y a des utérus plus ou moins contractiles et c’est tout. Et comme c’est un muscle sur lequel on n’a pas prise, il n’y a pas lieu de culpabiliser. Bonne fin de grossesse à toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui c’est vrai que c’est un exemple frappant : pourquoi donner une raison à cette femme et pas à toi ? Je suis un peu naïve et je me dis que le corps médical doit penser qu’on préfère avoir une explication « physiologique », quelle qu’elle soit, et que du coup on ne culpabilisera pas en se disant « j’ai fait telle activité aujourd’hui, ou depuis plusieurs semaines je fais trop de ça / pas assez de ça, donc c’est de ma faute » … Mais, souvent, on culpabilise aussi quand ça vient de notre physique …
      Mais merci pour ton message, tu as raison : nous n’avons pas de prise sur notre utérus … Il suffit de se reposer un max jusqu’aux fameuses 37 SA …
      J’espère que tout se passe bien avec votre petit trésor, bises.

      J'aime

  8. Je suis ultra jalouse, sache le ;-). J’étais très mince étant plus jeune et j’ai pris du poids progressivement. J’attaque ma 2eme grossesse (23sa) et j’aimerais prendre 7 ou 8 kg max car après ma 1ere grossesse je me suis sentie tellement grosse et moche (+10 en fin de grossesse mais j’en avasi 8 à perdre initialement pour me sentir bien) que j’aimerais limiter la casse.
    Comme toi je culpabilise, j’ai une chance folle d’avoir bientôt 2enfants surtout au vue de mon parcours (GEU, FC, 3FIV, 3TEC..), je trouve ma réaction très superficielle (ça m’obsède vraiment cette prise de poids)

    J'aime

    1. Félicitations pour ces deux grossesses après un parcours si courageux !
      Et je suis mal placée pour te dire ça (vu le titre de mon billet lol), mais surtout ne culpabilise pas : je suis convaincue qu’il est essentiel d’être bien dans son corps pour être heureux et profiter au maximum de tout le reste … Ce n’est pas parce que tu surveilles ta ligne et aimerait être plus mince (l’inverse pourrait marcher aussi) que tu ne savoures pas le bonheur d’avoir tes deux trésors !
      Néanmoins, il ne faut pas que cela gâche ta grossesse, la clé (la mienne en tout cas lol) c’est écouter sa faim, se faire plaisir régulièrement et manger très équilibré la plupart du temps. Si tu es en forme et sauf contre-indication médicale, je trouve que marcher le plus possible est vraiment ultra-bénéfique.
      Je te souhaite une très belle grossesse !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s