Confessions nocturnes

… ou presque (et désolée pour la référence) …

[Attention, le pire spécimen de MILK s’est cachée dans ce billet : la MILK-indigne … ]

Vous avez toutes surement déjà entendu, ou j’espère que vous l’entendrez bientôt, le fameux « profitez bien de votre bout de chou, parce qu’ils grandissent si vite » …

Bien sûr qu’on profite, de chaque moment où il nous sourie comme si rien d’autre n’existait, où il se blottit sur nos genoux pour lire une histoire, où on le regarde monter et descendre comme un grand le toboggan du parc … mais, parfois …

Parfois, pendant la sieste, j’attends qu’il se réveille, puis quand je l’entends enfin, je regrette car je suis en train de finir quelque chose …

Parfois, le soir, j’ai hâte qu’il soit couché … et ensuite, au moment d’aller moi-même me coucher, j’ai hâte d’être au lendemain matin pour le retrouver …

Mais bien sûr, le matin (surtout le week-end), je trouve qu’il se réveille toujours trop tôt …

Parfois, un repas qui dure cinq minutes de plus que d’habitude me met dans un état proche de la fureur …

Parfois, j’ai hâte qu’il puisse s’occuper tout seul pour que je puisse vaquer à mes occupations dans l’appart sans être interrompu tous les cinq minutes par ses « maman » auxquels je ne peux résister …

Le dimanche soir, j’ai hâte d’être au lendemain pour me « reposer » au travail, et ensuite il me manque toute la journée du lundi …

Cette ambivalence de sentiments me semble si difficile à accepter …

Et qu’est-ce-que ce doit être avec plusieurs enfants, n’est-ce-pas ? 😉

Rassurez-moi, suis-je vraiment une mère indigne, ou juste « normale » ?

Publicités

14 réflexions sur “Confessions nocturnes

  1. Hi hi ! Non tu es normale ! Je n’ai pas trop hâte qu’ils grandissent j’avoue même si l’étape qu’on vit n’est pas simple je trouve et ceux qui te rabâche que ça passent vite me soûle comme si, avec ce qu’on a vécu, on pouvait ne pas savourer chaque minute ! Et on sait bien sur ça passe vite, on est les mieux placer non ? Qui ne s’est pas dit, un 31 décembre « oh mon dieu comme l’année est passée vite » !?
    Par contre quand ils dorment j’avoue que j’ai rarement hâte qu’ils se réveillent !

    Aimé par 1 personne

    1. Avec deux du même âge, je suppose que ce sentiment est multiplié par mille …
      C’est sûr que ça passe vite, et je pense finalement qu’on en profite du mieux qu’on peut, en fait … Que peut-on faire de plus après tout ?

      J'aime

  2. C’est exactement ce que je ressens ! Je bosse à plein temps et je regrette de ne voir mes petits que peu de temps et pourtant, certains soirs, je n’ai qu’une hâte, c’est qu’ils soient tous au lit ! Bon début de grossesse 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bienvenue ici ! Ta famille est superbe …
      Et oui, comme nous bossons, c’est très frustrant de ne les voir que le matin et le soir, quand il faut se dépêcher ou quand tout le monde est bien crevé et donc bien énervé …

      J'aime

  3. 300% normale ou alors je ne suis pas normale moi aussi. J’avoue sans problème que certains soirs je compte les minutes avant de le coucher tellement il est usant, et apres je vais le voir dormir et j’ai hate qu’il se reveille.
    Parfois il me sort pas les yeux et j’ai hate de retourner au boulot et une fois au boulot je regarde 50 fois des photos de lui par jour.
    J’ai hate parfois qu’il grandisse et qu’il joue tout seul et à la fois j’adore les deuzans . Tout en ambivalence tu vois moi aussi 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Tout pareil que moi alors ! Ouf, je suis rassurée. 😉
      Mais c’est vrai que j’adore la période actuelle, depuis les 15 mois je dirais, où les interactions se multiplient, et où il nous imite dans les gestes du quotidien, c’est trop touchant.

      J'aime

  4. Alors si t’es pas normale, je ne le suis pas non plus.
    Pareil, certains soirs je regarde l’heure qui n’avance pas parce que j’ai envie qu’il se couche au plus vite. Puis après j’ai envie d’aller lui faire des câlins dans son lit.
    Certains dimanches j’ai hâte d’être le lundi pour me reposer. Et ensuite j’ai hâte d’être vendredi pour profiter de lui.
    Le matin je trouve qu’il se lève trop tôt et quand il fait sa sieste, j’ai envie qu’elle dure plus longtemps.
    Je m’en veux souvent de penser ces choses là. Mais quand je vois que je ne suis pas la seule, ça me rassure un peu.

    Aimé par 1 personne

  5. Moi non plus je ne suis pas normale alors ! Autant j’aime les moments avec la mini, autant elle me casse les pieds parfois (tiens, pas plus tard que ce matin… non, je ne veux pas mettre les bottes, non, je ne veux pas mettre la veste, non, je ne veux pas tenir la main…et que je me laisse tomber par terre car je ne veux pas marcher…., non, je veux faire toute seule, bref, 2 ans, quoi). N’empêche que tous les soirs ou presque je vais voir dans sa chambre si tout va bien au moment de me coucher, juste pour le plaisir de la voir dormir, juste pour sentir son odeur de petite fille endormie.
    Je me réjouis du moment où je pourrais à nouveau me promener et jouer dehors avec elle et pourtant je sais qu’au bout de la 10ème fois à aller voir les mêmes chevaux, moutons ou vaches, probablement que j’en aurai assez aussi… Autant son sourire et ses câlins valent tout l’or du monde, autant ses moments pénibles sont…juste pénibles !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s